6 façons de stimuler sa créativité

La créativité est la capacité à imaginer, puis mettre en œuvre une idée. Mais c’est également l’aptitude à penser différemment, remettre en question, s’adapter, réagir et trouver de nouvelles solutions !

La créativité colore la vie. C’est le plus qui nous aide à rompre avec la monotonie, le quotidien, ce qui a été et qui ne fonctionne plus.

 

Et contrairement à ce que l’on pense souvent, elle n’est pas l’apanage des artistes. Elle peut aussi être scientifique, organisationnelle, culinaire, sociale, pratique… La créativité n’est pas un don du ciel, c’est un état d’esprit qui se travaille !

 

Voici quelques pistes pour développer la vôtre :

 

 

1. Le moteur de la créativité est l’imagination

Stop à l’auto censure ! Les pires ennemis de la créativité sont le conformisme et l’obéissance aux croyances. Rappelez-vous lorsque vous étiez enfant, tout était possible… avant qu’on vous inculque que cela ne l’était pas !

Alors à bat les : « je suis nul en… » ; « je suis trop vieux » ; « ça ne se fait pas ».

Ma fille apprend ses leçons en mode contorsionniste dans le canapé, et alors ?

Oubliez pour un temps ce qu’on vous a appris. « Innover ce n’est pas avoir une nouvelle idée, mais arrêter d’avoir de vieilles idées » disait Picasso.

Quand je suis dans une impasse je réfléchis à tout ce que j’ai déjà fait (et qui a priori ne fonctionne pas !) et j’établis une liste avec cinq options possibles dont deux complètement farfelues…

Plus l’option est ludique, neuve, différente et amusante, plus vous prendrez plaisir à la mettre en œuvre. Il n’y a pas de bonne réponse, il y a la réponse qui vous convient.

 

 

2. Déconnectez-vous

Nous sommes en permanence sollicités par le téléphone, les notifications de toutes sortes, nous sommes multi-tâches, il nous faut penser à tout. Notre esprit est saturé d’informations, de responsabilités, d’obligations !

S’isoler et se couper de l’extérieur permet de se ressourcer.

Prenez le temps d’être seul, de rêver… Rêvasser implique les mêmes processus cognitifs que ceux associés à l’imagination et la créativité.

L’esprit apaisé, nous pouvons redéfinir des objectifs clairs, faire le plein de motivation. L’exercice que j’aime faire de temps en temps est celui de la question miracle. Comme le jeu de « si c’était vrai » de notre enfance… Imaginez que vous vous endormez et que pendant la nuit il y a un miracle. Tout ce qui était problème est résolu mais vous ne le savez pas encore. Qu’est ce qui aura changé ? Comment allez-vous vous en rendre compte ? Qu’est-ce que vous ressentez ? Voyez ? Entendez ? Qu’est ce que vous vous dites ? Qui sera la première personne à s’en rendre compte et que vous dira-t-elle ?

Cette introspection permet souvent de se rendre compte que l’on donne plus de poids à certaines choses que l’on ne devrait, ou pas assez d’importance à d’autres…

Aménagez-vous des temps morts, l’agitation constante ne favorise pas la créativité. Soyez réceptifs à ce qui vous passe par la tête lors de ces pauses car c'est là très souvent que les meilleures idées surgissent, comme venues de nulle part.

Et si les informations venant de l’intérieur sont importantes, celles qui viennent de l’extérieur le sont aussi !

 

 

3. Nourrissez-vous

Nourrissez votre esprit de lectures, expositions, ballades en nature, soirée entre amis, nouvelles rencontres… Créer c’est élargir le champ des possibles, c’est envisager l’impensable, et c’est aussi renoncer à savoir. Cette phrase fut pour moi un véritable déclic à l’époque où je l’ai entendue pour la première fois : « Passe ta vie en considérant que tu es un apprenti et que toutes les personnes que tu rencontres sont des maîtres de sagesse et ont quelque chose à t’apprendre ».

Les gens très créatifs aiment les nouvelles expériences, les nouvelles sensations, ils sont curieux de nature. Toutes les occasions sont bonnes pour observer le monde avec un regard nouveau, même les petites… Un trajet en métro, le temps passé dans une salle d’attente…

Soyez curieux, sortez de votre cadre habituel, observez sans jugement, concentrez-vous sur ce que vous observez… Enfilez régulièrement une nouvelle paire de lunettes !

 

 

4. Exposez vos problèmes

La créativité ne vient pas toujours facilement. Il faut parfois du temps, il faut aussi prendre des risques, accepter de se tromper, se remettre en cause. François de La Rochefoucauld disait : « Il faut se tenir à une décision parce qu’elle est bonne et non parce qu’on l’a prise. » Demander conseil à quelqu’un (d’ouvert et de confiance !) peut être d’une réelle utilité. Il peut vous apporter une vision différente, une solution jusque-là inenvisagée. Il m’arrive de demander à mes enfants ce qu’ils imaginent comme solutions, la réponse est souvent délicieuse, et parfois la magie opère !

 

 

5. Etre créatif c’est savoir contourner les obstacles

Le réconfort que l’on peut trouver dans les épreuves c’est qu’elles nous forgent. Pendant de nombreuses années je pensais « surmonter » un obstacle, jusqu’au jour où j’ai entendu quelqu’un dire « contourner ». C’est une subtilité de langage qui change tout. Surmonter sous-entend un effort relativement intense, physique ou psychologique, alors que contourner implique de changer de direction plus simplement.

Face à une difficulté, la façon dont nous réagissons va déterminer notre réussite à venir. « Il n'y a pas de problème ; il n'y a que des solutions. L'esprit de l'homme invente ensuite le problème. Il voit des problèmes partout. » disait André Gide.

Face à un obstacle, pensez solutions !

 

 

6. La créativité n’existe pas sans passage à l’action

Réfugiées dans leurs rêveries, certaines personnes ne passent jamais au stade de la mise en œuvre. Une question que vous pouvez vous poser est : « Qu’est ce que je ferais si je n’avais pas peur… » de passer pour un fou, d’être jugé, de perdre de l’argent, d’être rejeté…

Créer c’est apprendre à se connaître, développer la confiance en soi. C’est se dire, je fais différemment et j’assume !

Faites confiance à votre intuition, dévoilez votre originalité, osez être vous !

 

 

Juliette Durand

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0