Femme et entreprenariat : Le top 5 des réflexions machistes

 

Etre entrepreneur est un vrai défi quotidien.

Il faudrait pouvoir porter toutes les casquettes, patron, commercial, fiscaliste, comptable, RH, manager, expert en internet, en communication… Mais également faire face à l’entourage qui n’est pas fatalement aussi optimiste que vous, voire limite malveillant parfois.

 

Et quand on est EN PLUS une femme, c’est la double peine !

 

Voici le top des réflexions les plus machistes que j’ai compilées pour vous. 

  

1. Dans la catégorie « Princesse, ta naïveté te perdra. Sois belle et tais-toi »

 

La princesse est une créature candide et fragile, qui manque souvent de jugeote, surtout quand il s’agit de prendre des décisions pour elle… « Utopie quand tu nous tiens… » lui dit-on. Elle a donc le privilège de recevoir des conseils bien intentionnés sans avoir à le demander !  «Pourquoi tu fais pas plutôt du bénévolat ? Ca servirait à quelque chose au moins !»

 

 

2. Dans la catégorie « Princesse, à ta place de subalterne tu resteras »

 

La princesse ne chasse pas, elle n’en a ni la force, ni le courage, ni l’habileté ! En revanche, grâce à ses petits doigts agiles, elle est habile pour reproduire les scènes de combat sur tapisserie !

 

Princesse Olivia est architecte indépendante, elle reçoit un appel pour des renseignements d’un homme qui demande à parler à Olivier :

« - Oui, Olivia, c'est moi.

- Non, je voudrais parler à l'architecte ! »

 

Princesse Nathalie dirige une entreprise dans le domaine de la fiscalité, un notaire qui n'était pas d'accord avec son analyse sur un point de fiscalité internationale lui dit : « Passez-moi votre responsable que l'on règle ça »

 

 

3. Dans la catégorie « Princesse, à ton époux tu te soumettras »

 

La princesse en couple se doit d’être une bonne épouse aimante et soumise. Elle ne décide donc rien sans l’accord de son prince !

 

Princesse Odile travaille avec son mari sur un projet et donne une conférence d’information à des médecins. L’un d’entre eux la salue en arrivant et lui dit : « Ah c’est bien Odile, votre mari vous a autorisé à laisser les enfants ce soir ? »

 

Princesse Claire quant à elle se lance en indépendant, son rêve depuis toujours. Très enthousiaste elle commence à en parler à son entourage et reçoit pour commentaire : « Et ton mari il en pense quoi ? »

 

La princesse manque décidément de jugeote…

 

 

4. Dans la catégorie « Princesse, tes enfants tu élèveras »

 

La princesse a beaucoup d’enfants, tout plein de petites têtes blondes trop mignonnes et trop sages, et elle se doit d’être une bonne mère ! Elle s’occupe donc de la bonne éducation de sa progéniture et ne doit pas se disperser à d’autres activités qui pourraient qui plus est alourdir les dépenses familiales !

« Et sinon ton petit passe temps ça finance au moins la crèche ? »

 

 

5. Dans la catégorie « Princesse, ta demeure tu entretiendras »

 

La princesse est une parfaite femme d’intérieur. Le banquet est toujours chaud et prêt à l’heure, la poussière faite, le vin coule à flot et les bougies sont neuves lorsque le prince reçoit !

 

Princesse Carole dirige une usine, elle anime une conférence sur une thématique industrielle à laquelle participent des notables, institutionnels, partenaires. A la fin, contents d’après leurs réactions, l’un deux lui dit : « Félicitations à la maitresse de maison »

 

Princesse Juliette (pour ne pas me citer) assiste à un dîner professionnel de banquiers, où le statut de « princesse de » se résume à sourire et porter sa plus belle robe. Son voisin de table, un grabataire à l’haleine de blanc destrier lance le sujet épineux et trépidant du « dans vos batailles vous êtes plutôt efficace le matin ou le soir ? » Chacun y va de son point de vue, princesse Juliette reste à sa place de belle qui sourit (qui lui convient bien car les relents de blanc destrier plus ceux des coupes de piquette ne font vraiment pas bon ménage…) Mais le grabataire insiste, elle répond et il enchaîne : « Ah bon vous aimez travailler tard ! Mais l’aspirateur à minuit ça ne réveille pas les enfants ? »

 

 

En conclusion...

Une princesse se doit d’être belle, de veiller au bonheur du prince, le soutenir dans ses batailles, d’assurer la continuité de la descendance et la bonne tenue de sa demeure…

Mais vous savez bien que les princesses n’existent pas, parce que les Princes Charmants non plus !

 

PS : toute ressemblance avec des personnes existantes est purement fortuite :P

Merci aux personnes existantes pour leurs témoignages :)

 

 

Juliette Durand

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Séverine (mardi, 08 mars 2016 15:51)

    Celle que j'ai tout le temps : "Et l'entreprise de ton mari ça avance bien ?"
    Princesse Séverine se contente de faire le ménage et sourire ;)

  • #2

    Juliette (mercredi, 09 mars 2016 20:39)

    Pas mal aussi Séverine !!